Identifiez-vous ou inscrivez-vous au site
« CR JFHOD 2016 »
Pour consulter le contenu de ce site, vous devez vous identifier ou vous inscrire Pas encore inscrit ?
L'inscription et l'utilisation de MediPass sont des services gratuits
connexion
 

Envoi du mail en cours
 
Avec le soutien institutionnel du Laboratoire

Cette opération bénéficie
du soutien institutionnel du laboratoire

Interviews
Les derniers articles scientifiques
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Deuxième et troisième hépatectomie par laparoscopie pour récidive de métastases hépatiques de cancer colorectal
Dr Sylvain Manfredi, Rennes le 31-03-2016
La résection hépatique des métastases de cancer colorectal est le seul traitement à visée curative. La résection itérative de ces métastases peut être proposée à certains patients sélectionnés. Ces résections peuvent être, dans certains cas, réalisées par laparoscopie...
Colectomie en ambulatoire avec la réhabilitation améliorée après chirurgie
Dr Sylvain Manfredi, Rennes le 31-03-2016
La réhabilitation améliorée après chirurgie permet grâce à une prise en charge multidisciplinaire péri-opératoire de réduire les conséquences physiologiques d’une chirurgie : réduction des complications postopératoires et de la durée d’hospitalisation...
L’administration de bévacuzimab en pré-opératoire influence-t-elle les suites après hépatectomie pour métastases d’origine colorectale ? Résultats d’une analyse par score de propension
Dr Sylvain Manfredi, Rennes le 31-03-2016
L’utilisation du Bévacizumab est un standard dans la prise en charge du cancer colorectal métastatique. Les conséquences de l’administration de Bévacizumab en cas d’hépatectomie sont débattues...
Résultats à 5 ans de l’essai randomisé ACCORD 12/04056 Prodige 2 dans le cancer du rectum
Dr Sylvain Manfredi, Rennes le 31-03-2016
L’essai ACCORD 12 comparait le schéma CAP45 vs CAPOX 50 de radiochimiothérapie préopératoire des cancers du rectum. La réponse clinique et pathologique n’était pas différente dans les 2 groupes. De même il n’y avait pas à 3 ans de différence de contrôle local et de survie globale...
Valeur pronostique de l’obésité dans le cancer colorectal métastatique. Analyse groupée sur les bases de données de la FFCD
Dr Sylvain Manfredi, Rennes le 31-03-2016
La fréquence de l’obésité augmente en France et est considérée comme un problème de santé publique. Elle est un facteur de risque de cancer colorectal. Peu de données sont disponibles sur l’efficacité de la chimiothérapie chez les obèses...
La résection endoscopique est un traitement efficace des polypes colorectaux malins. Une étude en population
Dr Sylvain Manfredi, Rennes le 31-03-2016
Peu de données à l’échelle d’une population sont disponibles sur la prise en charge et le devenir des adénomes coliques transformés. Cette étude décrit l’évolution de l’incidence, des récidives et de la survie des polypes malins réséqués endoscopiquement, à partir des données du registre bourguignon...
Impact du diamètre tumoral sur l’efficacité du protocole FOLFIRI-bevacizumab dans le CCR métastatique : étude ancillaire de l’essai de phase III PRODIGE-9
Dr Jérôme Desramé, Lyon le 31-03-2016
L’objectif de cette étude était d’évaluer l’impact de la masse tumorale, appréciée à partir de deux index non validés dans d’autres études (diamètre tumoral total (DTT) : valeur seuil : 80 mm ; diamètre de la plus grosse lésion (DGL) : valeur seuil : 20 mm) sur l’efficacité d’une chimiothérapie par FOLFIRI-bevacizumab, chez des patients...
RAISE : le ramucirumab, un nouvel antiangiogénique efficace en deuxième ligne de traitement du CCR métastatique, chez des patients ayant progressé pendant ou après une 1ère ligne associant bevacizumab, oxaliplatine et fluoropyrimidine
Dr Jérôme Desramé, Lyon le 31-03-2016
Le ramucirumab (RAM) est un anticorps monoclonal 100% humanisé à  activité antiangiogénique. Son efficacité a été évaluée dans cette étude de phase III contre placebo (PBO) chez des patients traités pour un CCR métastatique en deuxième ligne, en association avec du FOLFIRI, après progression ou traitement par une première ligne associant bevacizumab, oxaliplatine et fluoropyrimidine...
Valeur pronostique des mutations BRAFV600E et KRAS exon2 chez les patients traités en adjuvant par FOLFOX +/- cetuximab
Dr Jérôme Desramé, Lyon le 31-03-2016
Dans cette analyse poolée des études PETACC8 et N0147 qui évaluaient l’efficacité de l’association FOLFOX-cetuximab dans le cancer colique de stade III, la valeur pronostique des mutations BRAFV600E et KRAS exon2 a été étudiée prospectivement, à partir de 4411 échantillons tumoraux, en fonction du statut microsatellite (MS) (MS stable, n=3934 ; MS instable, n=477)...
Impact sur la survie du statut microsatellite instable (MSI) chez les patients recevant une chimiothérapie par FOLFOX +/- cetuximab pour le traitement adjuvant d’’un cancer colique de stade III
Dr Jérôme Desramé, Lyon le 31-03-2016
L’impact du statut MSI et de son mécanisme biologique (mutation germinale d’un gène du système « Mismatch repair » ou inactivation somatique de MLH1 par hyperméthylation du promoteur) sur la survie des patients recevant une chimiothérapie adjuvante à base de FOLFOX est mal connu...
Quel est le pronostic à long terme d’une tumeur rectale classée ypN0 avec présence de ganglions stérilisés après une radiochimiothérapie et une proctectomie ? Résultats d’une étude multicentrique
Dr Sylvain Manfredi, Rennes le 31-03-2016
Cette étude rapporte l’expérience de 3 centres d’Ile-de-France. Elle étudie le pronostic des cancers du rectum ypT0N0 après radiochimiothérapie et différencie les tumeurs avec présence de ganglions stérilisés (GS) en histologie des tumeurs N0 sans ganglions stérilisés...
Métastases hépatiques des cancers colorectaux traitées par résection chirurgicale en deux temps : la réponse histologique à une chimiothérapie intensifiée est un facteur pronostique d’accessibilité au second temps et de survie à long terme
Dr Sylvain Manfredi, Rennes le 31-03-2016
La résection à visée curative, en 2 temps des métastases hépatiques bilobaires de cancer colorectal permet d’obtenir des taux de survie encourageants. Les patients n’accédant pas au 2ème temps ont par contre des survies réduites. Cette étude monocentrique s’intéresse aux facteurs histologiques de réponse à la chimiothérapie néo-adjuvante et évalue leur impact sur le 2ème temps chirurgical et sur la survie...
La prise en charge de Helicobacter pylori dans 31 centres ANGH en 2014
Pr Jean-Charles Delchier, Hôpital Henri-Mondor - Créteil le 29-03-2016
Frédéric HELUWAERT a présenté cette étude de pratique qui a été réalisée en 2014 dans les hôpitaux généraux concernant le respect des recommandations des pratiques dans les hôpitaux généraux sur la prise en charge de l’infection à Helicobacter pylori et la réalisation des biopsies gastriques...
Adénocarcinome du pancréas
Dr Vinciane Rebours, Hôpital Beaujon - Clichy le 29-03-2016
Seuls 5% des patients avec un adénocarcinome du pancréas sont opérés. Lors du diagnostic cette tumeur est déjà localement avancée (engainement artériel) ou métastatique. Chez les patients dits opérables, 13 à 23% seront récusés lors du geste chirurgical en raison d’une extension loco-régionale ou métastatique sous-estimée par...
Tumeur neuroendocrine
Dr Vinciane Rebours, Hôpital Beaujon - Clichy le 29-03-2016
Les options thérapeutiques dans les tumeurs neuroendocrines (TNE) métastatiques de l’intestin moyen (intestin grêle principalement), progressives sous analogues de la somatostatine, restent limitées. Ces lésions sont peu chimio-sensibles contrairement aux TNE pancréatiques...
Pancréatites auto-immunes
Dr Vinciane Rebours, Hôpital Beaujon - Clichy le 29-03-2016
Les pancréatites auto-immunes (PAI) sont actuellement classées en 2 types. Le type 1 s’inscrit dans le cadre de la maladie à IgG4 et est souvent associé à une atteinte multi-organe (rarement colique, voire digestive). Le type 2 est une PAI isolée qui cependant est associée à une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) dans 20% des cas selon les séries...
LPANGH : observatoire rétrospectif du LPAC syndrome au sein des hôpitaux généraux
Dr Emile-Alexandre Pariente, Pau le 29-03-2016
Le syndrome LPAC (low phospholipid associated cholelithiasis ou lithiase biliaire avec bile pauvre en phospholipides) a été décrit par l'équipe de Saint-Antoine en 2001 et a été longtemps considéré comme une maladie rare. Cette idée a été battue en brèche au cours de ce congrès où...
Prise en charge et traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP) par l’acide ursodésoxycholique (AUDC) en France : résultats de l’observatoire ORACLE
Dr Emile-Alexandre Pariente, Pau le 29-03-2016
Cette enquête de pratique menée en 2012-2013 avait recruté des malades ayant une cholestase chronique (PAL ≥ 1,5 x limite supérieure de la normale [LSN] et GGT ≥ 3 x LSN depuis plus de 6 mois, à l’exclusion des cholestases néoplasiques, des femmes enceintes et des transplantés hépatiques) qui étaient traités...
Ce compte-rendu a été réalisé en toute indépendance et sous la seule responsabilité des auteurs, du coordonnateur et du directeur de la publication, qui sont garants de l’objectivité de l’information délivrée. Attention : l'objectif de ce compte-rendu est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche. Les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par la commission d'Autorisation de Mise sur le Marché, et ne doivent donc pas être mises en pratique. Certaines données publiées dans ce compte-rendu peuvent ne pas avoir été validées par les Autorités Françaises.